dimanche, avril 29, 2007

Pour c onnaitre les autres, il faut se c omprendre soi meme (G oleman)

Freud a observé que:


"Les mortels sont incapables de garder un secret. Quand leurs lèvres sont silencieuses, ils bavardent avec leurs doigts. La trahison se fraie un passage par tous les pores de leur être".

Ç'est l'aptitude à ressentir ce que pensent les autres sans qu'ils aient besoin de le dire qui définit l'essence de l'empathie.

Les autres expriment rarement par des mots ce qu'ils ressentent. Ils nous le suggèrent plutôt par le ton de leur voix, l'expression de leur visage, ou d'autres modes de communication tacites. L'aptitude à maîtriser ce type de communication subtile repose sur des compétences basiques, comme la conscience et la maîtrise de soi.

Sans cette maîtrise lucide de nos propres sentiments, nous restons tout à fait incapables de saisir les humeurs des autres.

L'empathie est notre radar social.

Sans cette sensibilité particulière, les gens restent "en dehors du coup". La surdité émotionnelle entraîne une maladresse dans les rapports humains — qu'on ne soit pas "sur la même longueur d'onde", ou qu'on soit confronté à une brusquerie ou à une indifférence qui rendent tout impossible.

Cf. D aniel G o l e m a n, "L'i ntelligence é motionnelle 2", page 163 (Edition J'ai Lu, Bien être).

Libellés : ,

16 Commentaires:

Anonymous Syl said...

Peut être un de mes prochains livres... Il n'est jamais inutile de se connaitre soi même, d'autant plus si cela peut nous aider à mieux connaitre les autres.

Bisous et bonne semaine, Syl

lundi, avril 30, 2007 8:22:00 AM  
Blogger brigetoun said...

j'essaie de me connaître depuis si longtemps que je n'en ai plus pour les autres

lundi, avril 30, 2007 10:06:00 AM  
Anonymous henri said...

Je pense que l'on interprète souvent ce que ressente les autres! On l'interprète par rapport a ce que l'on ressent nous, et non ce que ressent la personne en face!

mardi, mai 01, 2007 12:47:00 AM  
Blogger Lancelot said...

@Syl
C'est vrai que se connaître soi même nous aide à mieux connaître les autres.

mardi, mai 01, 2007 12:54:00 AM  
Blogger Lancelot said...

@Brigetoun
On en a toujours pour les autres. Plus qu'on ne le pense.

mardi, mai 01, 2007 12:55:00 AM  
Blogger Lancelot said...

@Henri
Mais si ton esprit est calme et serein, il pourrait être le miroir de la personne en face.

mardi, mai 01, 2007 12:56:00 AM  
Blogger Alcib said...

On parle de connaissance de soi et de connaissance des autres, mais je crois que le but ultime de la démarche proposée par Daniel Goleman consiste surtout à survivre ou à bien se tirer d'affaire dans son milieu de travail. En somme, mieux décoder les autres pour les empêcher de nous nuire et, si possible, faire en sorte que la collaboration soit harmonieuse et mutuellement bénéfique.

mardi, mai 01, 2007 4:34:00 AM  
Blogger Lancelot said...

@Alcib
C'est exactement vrai ce que tu viens de dire. La démarche globale de Daniel Goleman consiste à promouvoir le quotient émotionnel, alors que jusqu'à maintenant c'est le QI (quotient intellectuel) qui prime.

mardi, mai 01, 2007 9:21:00 AM  
Blogger Muse said...

Le QE reste pour moi chose primordiale dans mes relations

mardi, mai 01, 2007 2:31:00 PM  
Blogger Lancelot said...

@Muse
En effet, les femmes développent plus le QE que les hommes.

mardi, mai 01, 2007 2:45:00 PM  
Blogger isa's memories said...

Très intéressant comme livre... J'aime bien aussi les livres de synergie pour en apprendre beaucoup plus sur nos interloocuteurs. Isaxx

mercredi, mai 02, 2007 3:27:00 AM  
Anonymous Marilyn, la californienne said...

Oui, l'empathie est tres importante et aussi difficile -- surtout en le deuxieme langage ... j'ai un peu peur de ce que je dis quelquefois ....

mercredi, mai 02, 2007 7:33:00 PM  
Blogger Lancelot said...

@Isa
C'est une lecture que je te recommanderai volontiers.

mercredi, mai 02, 2007 7:49:00 PM  
Blogger Lancelot said...

@Marilyn
Je ne pense pas que le language soit primordial. Parce que la mise en pratique de l'empathie relève du domaine des émotions, et les émotions se ressentent de façon intuitive quel que soient les mots qui sont sortis.

mercredi, mai 02, 2007 7:52:00 PM  
Blogger Malou said...

Quand on est en relation d'aide, il faut être conscient de son potentiel mais aussi de ce qu'il faut travailler à l'intérieur de soi. Ce n'est pas toujours facile mais il faut être assez humble pour se le dire et faire ce qu'il faut pour "se comprendre soi-même". C'est, du moins, ce que j'essaie de faire!

jeudi, mai 03, 2007 3:55:00 AM  
Blogger Lancelot said...

@Malou
C'est juste de que tu dis. Mais ce livre s'applique plutôt à l'esprit d'équipe dans une entreprise, et dans une entreprise il n'y a pas que des relations d'aide.

jeudi, mai 03, 2007 9:02:00 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home