jeudi, décembre 21, 2006

Présentation de la République et Canton de Genève

Bonne nouvelle: après avoir postulé depuis un mois, me voilà citoyen genevois. Pratiquement sur mes pièces d'identité figurera désormais Corsier comme lieu d'origine à la place de Lausanne.

La procédure est accélérée vu que, ayant la nationalité vaudoise, je suis considéré ici comme un Confédéré (le permis d'établissement est accordé automatiquement et gratuitement à tous les Confédérés). Par contre, avec le nouveau statut, plus besoin de permis d'établissement. D'ailleurs on me l'a déjà confisqué.

Hier midi j'étais allé à l'office des naturalisations signer la "Lettre d'engagement solennel", par laquelle je m'engage à être fidèle à la République et canton de Genève, en observer scrupuleusement la constitution et les lois, respecter les traditions, justifier par mes actes et mon comportement mon adhésion à la communauté genevoise et à contribuer de tout mon pouvoir à la maintenir libre et prospère.

Tout ça d'un coup ! Grande responsabilité hein ?

Ca mérite une petite présentation.

Géographie: quelques chiffres
La surface du canton est de 277 km2 et de 249 km2 sans le lac; avec une population d'environ 360'000 habitants et une altitude de 373,3m.

L'histoire de Genève (source: Wikipedia)
Depuis le 16è siècle et jusqu'à la Réforme de 1535, Genève est gouvernée par ses évêques devenus seigneurs de la ville. Pendant le Moyen Âge, Genève reste une localité secondaire jusqu'à ce que ses foires, qui atteignent leur plus grand essor au 15è siècle, lui donnent, pour la première fois, une aura internationale.

La Réforme triomphe en 1535. Politiquement, la cité est dès lors une république. Jean Calvin s'y installe en 1536 mais en est chassé en 1538 en raison de son intolérance, puis est rappelé en 1541. Il y restera jusqu'à sa mort en 1564. Dès 1550, une foule de protestants, en particulier français et italiens persécutés dans leur pays, y trouvent asile. Sous l'égide de Calvin et de Théodore de Bèze, ils procurent à leur nouveau foyer un grand rayonnement religieux et intellectuel.

Les réfugiés aident aussi à redresser l'économie qui se trouve en récession depuis le déclin des foires à la fin du 15è siècle. Dans la nuit du 11 au 12 décembre 1602, le duc de Savoie tente une attaque nocturne contre Genève, mais cette tentative échoue. La défaite savoyarde est commémorée chaque année lors de la fête de l'Escalade.

Après la révocation de l'Édit de Nantes en 1685, les mesures prises par Louis XIV contre le protestantisme en France font affluer une deuxième grande vague de réfugiés. Le 18è siècle est une époque de grande prospérité. Les industries genevoises, le commerce et la banque sont florissants. Mais la cité est déchirée par des troubles civils.

La révolution genevoise de 1792 détruit le gouvernement aristocratique de l'Ancien Régime et proclame l'égalité politique. En 1798, Genève est annexée par la France et intégrée au département du Léman. La défaite des armées napoléoniennes lui rend son indépendance en 1813.

Le premier juin 1814, Genève entrait dans l'Alliance fédérale, elle devenait le 22è canton suisse.

En 1846, une révolution dirigée par James Fazy renverse le gouvernement de la Restauration et établit la constitution qui régit encore le canton. Au cours du 19è siècle et au début du 20è siècle, Genève accueille de nombreux réfugiés politiques. Suivant les idées du Genevois Henri Dunant, le Comité international de la Croix-Rouge est créé en 1864, première des institutions internationales que la ville va abriter.

La mission internationale de Genève s'affirme après la Première Guerre mondiale, lorsqu'elle est choisie comme siège de la Société des Nations, ancêtre de l'Organisation des Nations unies.

Les armoiries de Genève
Le nom de Genève est écrit pour la première fois et entrera donc dans l'Histoire sous le nom de GENAVA de la main de Jules César et de ses scribes dans les "Commentaires de la guerre des Gaules" en 58 avant J.C.
Les armoiries de Genève représentent l'Aigle (du Saint Empire germanique) et la clef (de Saint-Pierre, insigne de l'évêché), rappellent que Genève devint libre en 1032, ne relevant que de la suzeraineté nominale de l'empereur et du pouvoir réel de son évêque.

Voici les armoiries actuelles de la Ville de Genève. Elles sont les mêmes que celles du canton et datent de 1918.

Elles représentent la réunion des symboles de l'Empire (l'aigle à tête couronnée), auquel Genève a été rattachée au 16è siècle, et de l'évêque (la clef d'or) dont les citoyens tiennent leurs libertés et franchises depuis 1387.

Le cimier est un soleil apparaissant à demi sur le bord supérieur et portant le trigramme IHS en lettres grecques, reproduction du nom de Jésus sous une forme contractée (IHESUS).

Les anciennes couleurs de Genève étaient le gris et le noir. Au 17è siècle, le noir et le violet. Le jaune et le rouge prévalurent au 18è siècle ; le noir fut ajouté durant la période révolutionnaire.

La devise de Genève, "Post tenebras lux" (après les ténèbres la lumière), date du milieu du 16è siècle, et fait référence à la Réforme.

Libellés : ,

15 Commentaires:

Anonymous Anonyme said...

Message très très intéressant et enrichissant, je me suis régalé à le lire.

jeudi, décembre 21, 2006 7:19:00 PM  
Anonymous Sugus said...

Ben t'es bon pour t'engager dans la Compagnie de 1602 et aller faire le zouave au cortège de l'Escalade!

Cé qu'è lainô, le Maitre dé bataille,
Que se moqué et se ri dé canaille,
A bin fai vi, pè on desande nai,
Qu'il étivé patron dé Genevoi.

jeudi, décembre 21, 2006 7:43:00 PM  
Blogger brigetoun said...

j'ai manqué un épisode. Pourquoi renier Lausanne ?

jeudi, décembre 21, 2006 8:12:00 PM  
Anonymous marie vie said...

Hello,
Intéressant ton article, on apprend plein de choses...

Je te souhaite un joyeux Nöel, et de belles fêtes de fin d'année...

A bientôt

jeudi, décembre 21, 2006 9:22:00 PM  
Anonymous lancelot said...

@Brigetoun
Non, tu ne l'as pas manqué mais tu l'as oublié:
http://journal-de-lancelot.blogspot.com/2006/09/apollon-des-plages_10.html

Donc suite à cette amende et voyant que l'état Vaudois devient de plus en plus policier et que je m'identifie mieux à Genève qu'au canton de Vaud, alors j'ai fait un pas. En effet, dans le canton de Vaud ça pullule de radards. Rien que sur un petit tronçon de l'A1 entre Lausanne et Genève il y a un radard tous les 10km.

vendredi, décembre 22, 2006 1:05:00 AM  
Anonymous lancelot said...

@Christophe
Au plaisir de t'avoir donné un moment d'enrichissement personnel.

@Marie vie
Joyeux Noël et bonne fin d'année à toi aussi.

@Sugus
Dis donc pour une Neuchâteloise, tu connais mieux Genève que moi !!!! Mais que j'ai honte de moi .....

vendredi, décembre 22, 2006 1:09:00 AM  
Blogger marie.l said...

Joyeux Noël Lancelot et à bientôt.

vendredi, décembre 22, 2006 8:30:00 AM  
Anonymous lancelot said...

@Marie.l
Joyeux Noël à toi aussi et à tout bientôt.
Amitiés

vendredi, décembre 22, 2006 11:01:00 AM  
Anonymous Elena said...

Et bien tu vois étant moi-même de Genève, j'ai appris des choses que je ne savais pas en lisant ton article ! Comme quoi...
Merci pour ce rappel !
Bonnes fêtes et à bientôt !

vendredi, décembre 22, 2006 3:59:00 PM  
Blogger Gaëna said...

Encore un bout de voyage et découverte... Merci, Lancelot...
Je passe aussi te laisser quelques souhaits... Passe un bon Noël...

À bientôt,
Bises du Québec...

vendredi, décembre 22, 2006 6:04:00 PM  
Anonymous lancelot said...

@Elena
Tant mieux si tu peux apprendre encore des choses. Bonnes fêtes à toi aussi.

@Gaëna
Joyeux Noël à toi aussi. Doux bisous ...

vendredi, décembre 22, 2006 6:30:00 PM  
Anonymous sissi said...

Bon Noël et bonnes fêtes



Biz



Sissi

dimanche, décembre 24, 2006 1:24:00 PM  
Anonymous lancelot said...

@Sissi
Que ces fêtes te soietn douces. Bizz.

dimanche, décembre 24, 2006 1:54:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

Joyeux Noël et n'oublies pas que maintenant tu n'es plus vraiment citoyen de Suisse, mais de Genève! lol!

lundi, décembre 25, 2006 4:13:00 PM  
Anonymous lancelot said...

@Beo
Joyeuses fêtes à toi aussi.

Oui, je suis citoyen genevois avant d'être citoyen suisse !

lundi, décembre 25, 2006 4:22:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home