jeudi, juillet 03, 2008

Nouvelle aventure du Voyageur de Cedric le Borgne




Ce veilleur a trouvé un nouveau vecteur de communication. Pour le moment il voyage en Roumanie où il figure en couverture d'un roman, Necredinciosul ("L’infidèle").

Nom de l'auteur: Ion Vianu.
Ion Vianu est né à Bucarest, écrivain, psychiatre, a passé en Suisse plus d‘un quart de siècle où il a exercé la médecine à Morges. Revenu en Roumanie en 2003 il y déploie une riche activité en tant que journaliste, essayiste et romancier. Auteur, d’essais, de plusieurs romans : «Caietele lui Ozias» Les Cahiers d’Ozias (l’histoire d’un original centenaire, qui a parcouru le siècle qui vient de s’achever), «Vasiliu foi volante» Vasiliu, feuilles volantes, une fiction sur du monde des asiles psychiatrique. Derniers livres parus: «Blestem și Binecuvântare» (Malédiction et Bénédiction), essais, 2007, ainsi qu’un essai sur la biographie de l’écrivain Matei Caragiale, sous presse.

Quant au roman, Necredinciosul («L’infidèle»), publié malheureusement pour nous en langue roumaine, l'histoire est la suivante:

Dans une ville de Suisse romande deux hommes, Joseph et Daniel font connaissance. Ils se découvrent en commun une passion: courir les femmes. De grandes dames, une ancienne prostituée africaine, une étudiante marocaine y passent...

Les visites chez un psychanaliste de Joseph semblent inutiles. Les deux amis se retrouvent dans un face-à-face. Par un jeu symbolique de miroirs les actions des deux personnages semblent se réfléchir les unes dans les autres en engendrant l’impression d’un double. Cette anamorphose les entraîne dans une course à la mort... le dénouement fatal sera-t-il évité? Dans le roman de Ion Vianu qui, semble-t-il, a été écrit comme il se lit, à bout de souffle, le grotesque et le tragique ne cessent de se pénétrer.

Merci Cédric Le Borgne.

Libellés : ,

7 Commentaires:

Anonymous H-IL said...

Là j'ai rien à dire mais j'le dis quand même ;-)
J'me réjouis qu'tu causes de Johnny le Désossé

jeudi, juillet 03, 2008 5:41:00 AM  
Blogger Beo said...

Un pote à toi H-il?

Non mais, plus sérieusement: c'est cool de le retrouver en couverture d'un roman. Quoique le sujet du roman ne m'interpelle pas trop.

Contente de te voir de retour mon cher Lancelot ;)

jeudi, juillet 03, 2008 10:22:00 PM  
Blogger Lancelot said...

@h-il
h-il ? Je ne l'ai jamais vu dans la vie réelle. C'est un bloggeur comme toi et moi.

A tout bientôt.

jeudi, juillet 03, 2008 10:55:00 PM  
Blogger Beo said...

Hi hi hi: en fait je voulais demander à H-il, si Johnny le Désossé était un pote à lui ;)

jeudi, juillet 03, 2008 11:20:00 PM  
Blogger Lancelot said...

@Beo
h-il est un grand plaisantin qui aime bien les jeux de mots. Je te laisse donc deviner pourquoi l'allusion à Johnny le Désossé. :-)

jeudi, juillet 03, 2008 11:27:00 PM  
Blogger Beo said...

He he oui: d'où ma boutade!

jeudi, juillet 03, 2008 11:31:00 PM  
Anonymous H-IL said...

Je serais plutôt un déblogueur !
@Beo&Pompe à eau
Bande de nains cultes, J'y mis l'désossé a existé et gelée connu

samedi, juillet 05, 2008 5:23:00 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home