dimanche, janvier 25, 2009

La ballade de l'impossible (Haruki Murakami)






FICHE
Titre: La ballade de l'impossible
Auteur: Haruki Murakami
Catégorie: Roman
Editeur: Belfond
Nombre de pages: 390
ISBN: 978-2-7144-4352-6




Livre emprunté à la bibliothèque de Carouge.



A travers ce roman, je découvre pour la première fois Haruki Murakami.

Haruki Murakami est un auteur extrêmement populaire au Japon. Originaire de Kobe, il a étudié le théâtre et le Grec à l’Université Waseda (Tokyo). En 1974, il ouvre un petit bar de jazz qu’il va tenir pendant 7 ans, avant d'enseigner à Princeton durant quatre autres années. Son premier livre "Ecoute la chanson du vent", en 1979, lui vaut le prix Gunzo.

Dans "La ballade de l'impossible", Watanabe nous fait plonger dans un univers hyperréaliste de sa vie quotidienne et de ses amis, où les moindres détails insignifiants revêtent soudainement une importance poétique.

Nous sommes ainsi entrainés dans un tempo envoûtant d'histoires et d'aventures fantasmatiques où l'instant présent est tout ce qui compte pour les principaux personnages. Dans sa quête du pur amour, Watanabe côtoie la souffrance, la folie, les ombres de la mort et même un brin d'érotisme.

Une citation:
"Quelle que soit notre vérité, la tristesse d’avoir perdu quelqu’un qu’on aime est inconsolable. La vérité, la sincérité, la force, la douceur, rien ne peut calmer la douleur, et, en allant au bout de cette souffrance, on apprend quelque chose qui ne nous est d’aucune utilité pour la prochaine vague de tristesse qui nous surprendra."

Lecture aussi calme et tranquille que de contempler un coucher de soleil au ralenti. Tendre et à la fois passionnant.

Libellés : ,

4 Commentaires:

Blogger brigetoun said...

hum je lis vite, parce que la citation finale tombe trop en accord avec la peur qui touche une mienne soeur (pas d'allusion chez moi)

lundi, janvier 26, 2009 7:52:00 AM  
Blogger Muse said...

en harmonie moi aussi avec cette citation. Il y a des départs que l'on a du mal à accepter.

mardi, janvier 27, 2009 2:11:00 PM  
Blogger Rosie said...

Merci, mon bon ami de nous avoir fait connaître cet auteur.

"Quelle que soit notre vérité, la tristesse d’avoir perdu quelqu’un qu’on aime est inconsolable. La vérité, la sincérité, la force, la douceur, rien ne peut calmer la douleur, et, en allant au bout de cette souffrance, on apprend quelque chose qui ne nous est d’aucune utilité pour la prochaine vague de tristesse qui nous surprendra."

Moi, qui vient de perdre ma soeur, mon âme soeur, ma complice, cette citation me parle beaucoup aujourd'hui, merci de l'avoir partagée.

Bon mardi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

mardi, janvier 27, 2009 7:15:00 PM  
Anonymous Tatiana said...

Bonsoir Lancelot!
Je voudrais bien découvrir cet auteur! Grâce à ta note! :)

lundi, février 02, 2009 8:40:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home