dimanche, juillet 16, 2006

La retraite de meditation 2006



La retraite de méditation Vipassana de cette année ne dure que deux semaines, du 25 juin au 4 juillet. Une semaine pour récupérer ma dette de sommeil et la dernière pour faire du travail sérieux.

Il a fait mauvais temps la première semaine, ce qui n'est pas totalement incompatible pour mon processus de remise à niveau.

Les participants de cette année sont tous très sympas et même des méditants de qualité, ce qui est très important étant donné que les mauvais éléments peuvent gâcher une bonne ambiance, surtout que personne ne communique avec personne.

Quant à la nourriture, elle est de bonne qualité et d'une variété remarquable. Cette année nous avons la collaboration d'un beau mec à la cuisine parmi les chefs cuisiniers bénévoles qui se succèdent les uns après les autres, chacun effectuant un service de deux à quatre jours. Particularité de cette année: ces chefs ont presque tous acheté "Dans cette vie même", le fameux bouquin de référence. Je les ai vu se balader avec cet ouvrage sous les bras, et le lisent à l'ombre ou en bronzant au soleil.

Du point de vue personnel, j'ai pu apprendre de nouvelles choses cette année. Non parce qu'il y a du neuf dans l'enseignement (c'est toujours le même baratin) mais parce que cette session m'a rapporté en richesses d'expériences.

Contrairement aux années antérieures, ce n'est pas qu'un voyage à l'intérieur. Il représente pour moi tout un parcours initiatique, ce parcours que chacun entreprend à sa façon.

En effet, après avoir dégagé mon esprit des "impuretés" selon la définition bouddhique, j'ai pu, grâce à la concentration développée par la pratique de la pleine conscience, voir les choses telles qu'elles sont. Ainsi, des solutions à mes problèmes quotidiens surgissent comme par hasard sans que je les provoque.

Cette "clairvoyance" ne peut ressurgir qu'à travers une retraite intensive et non pas d'une simple méditation dans notre vie courante. Le moine nous a expliqué, et je le confirme, que sans attention (sati en pali, c'est à dire la pleine conscience) il ne peut y avoir de concentration. Sans concentration pas de sagesse (en pali panna).

C'est incroyable le nombre de problèmes que j'ai pu voir clair.

La clé de l'histoire consiste bien à développer cette attention par l'intermédiaire de la pleine conscience. Ce n'est pas une chose facilement réalisable, contrairement à ce que beaucoup de méditants pensent.

Libellés : , , ,

8 Commentaires:

Blogger Septentria said...

Contente que tu sois de retour! Cette histoire de méditation me fascine...

lundi, juillet 17, 2006 9:28:00 AM  
Blogger Francois et fier de l'Être said...

Retraite pleinement profitable si je comprends bien.

lundi, juillet 17, 2006 5:21:00 PM  
Blogger brigetoun said...

l'impression que nous sommes plongés dans deux mondes antinomiques. j'avoue que dans ma canicule pénétrée par toutes les secousses du monde et leur représentation, il m'arrive d'avoir envie de changer

lundi, juillet 17, 2006 6:39:00 PM  
Blogger Lancelot said...

@septentria
Si tu essaies ne fut ce qu'une seule fois dans ta vie, cela vaudrait la peine.

@François
Oui, dans un certain sens.

lundi, juillet 17, 2006 6:41:00 PM  
Blogger Beo said...

Contente de te savoir de retour et des réalisations de la retraite cuvée 2006!

lundi, juillet 17, 2006 8:17:00 PM  
Blogger Lancelot said...

@Brigetoun
Non, pas antinomique. C'est différent et c'est tout.

@Beo
Merci Beo.

lundi, juillet 17, 2006 10:38:00 PM  
Blogger la guenille said...

Lecture instructive . J'apprécie d'autant plus car que tu ne l'as pas trop"coloré "d'ésotérisme. j'aimerais faire une expérience de méditation mais sans bodha et chrichna, crois tu que ce soit possible ?

mardi, juillet 18, 2006 1:12:00 PM  
Blogger Lancelot said...

@la guenille
Pour moi la méditation est un fitness de l'esprit, donc je ne cherche pas les sensations fortes. D'ailleurs un vrai méditant ne doit rien chercher ni espérer à travers sa pratique.

Oui, tu pourras faire une expérience de méditation sans croire en Bouddha c'est pas incompatible et les moines acceptent ce genre de participants. C'est rare mais pas impossible. Surtout surtout ne va pas à des endroits où l'enseignement de la méditation n'est pas proférée par un vrai moine. Non à cause de la religion, mais parce que les moines ont des règles à respecter donc ils se protègent et te protègent en même temps. Si jamais c'est le site de là où je vais faire ma pratique:
http://members.chello.be/cr45796/

Un autre moine aussi bien mais qui habite en Angleterre:
http://www.birminghambuddhistvihara.org/Newsletter.html

Envoies moi un courriel si t'as plus de questions. Adresse sur le site sous l'icome m'envoyer un emel.

mardi, juillet 18, 2006 1:29:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home