mercredi, mai 10, 2006

Le chômeur

Un chômeur postule pour un poste de déboucheur de chiottes chez Microsoft.

Le directeur des ressources humaines le convoque pour l'entretien, puis lui fait passer un test (avec une ventouse toute neuve).

Il lui dit: Tu es engagé, donne-moi ton email et je t'enverrai le formulaire rempli ainsi que la date et l'heure auxquelles tu devras te présenter pour commencer ton travail.

L'homme désespéré, répond qu'il ne possède pas d'ordinateur, et donc pas d'email.
Le DRH lui dit alors qu'il est désolé, mais que s'il n'a pas d'email, cela signifie que virtuellement il n'existe pas et, comme il n'existe pas, il ne peut avoir le job.

L'homme sort, désespéré, sans savoir que faire, avec seulement 10 dollars en poche. Alors il décide d'aller au supermarché et d'acheter une caisse de 10kgs de fraises.

Il fait donc du porte à porte pour vendre ses fraises au kilo, et en moins de deux heures, réussit à doubler son capital. Il répète l'opération encore trois fois et revient chez lui avec 60 dollars.

Alors, il réalise qu'il pourrait survivre de cette manière. Il part de chez lui tous les jours plus tôt et revient chez lui plus tard, et ainsi triple ou quadruple son argent chaque jour.

Peu de temps après, il achète une charrette, puis l'échange contre un camion et peu de temps après se retrouve avec une petite flotte de véhicules de livraison.

5 ans passent.

L'homme est maintenant propriétaire d'un des plus grands réseaux de distribution alimentaire des Etats-Unis.

Il pense alors au futur de sa famille, et décide de prendre une assurance vie. Il appelle un assureur, choisit un plan d'assurance et quand la conversation prend fin, l'assureur lui demande son email pour lui envoyer la proposition.

L'homme dit alors qu'il n'a pas d'email ! Curieux, lui dit l'assureur, vous n'avez pas d'email et vous êtes arrivé à construire cet empire, imaginez où vous seriez si vous aviez un email.

L'homme réfléchit et répond: je serais déboucheur de chiottes chez Microsoft.

Morale 1 de l'histoire: Internet ne solutionne pas ta vie.
Morale 2 de l'histoire: si tu n'as pas d'email et que tu travailles beaucoup, tu peux devenir millionnaire.
Morale 3 de l'histoire: tu as lu ce billet sur Internet, c'est sûr, tu es donc plus proche d'un déboucheur de chiottes que d'un millionnaire ?

Maintenant je vais partir vendre des fraises !!!

Libellés :

8 Commentaires:

Blogger brigetoun said...

plus près d'un déboucheur de chiottes que d'un millionnaire peut-être, mais grace à vous je sais qu'un kilo de fraises vait un dollar aux état unis, je les vendrai en Vaucluse ou à Paris

mercredi, mai 10, 2006 8:53:00 PM  
Blogger Beo said...

Bien vu!

mercredi, mai 10, 2006 10:57:00 PM  
Blogger lucie said...

nan mais tu t'es trompé, c'est pas "email" le mot, c'est "blog" ;)

jeudi, mai 11, 2006 4:11:00 PM  
Anonymous miss lulu said...

nan mais tu t'es trompé, c'est pas "email" le mot, c'est "blog" ;)

jeudi, mai 11, 2006 4:24:00 PM  
Blogger Francois et fier de l'Être said...

J'aurai pensé qu'avec ce qu'ils vendent, ils n'avaient pas besoin de déboucheur.

jeudi, mai 11, 2006 5:21:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

1. Aux States, les fraises sont vendues à la livre, pas au kilo
2. Le prix de la livre de fraises est facilement de 2 à 3 dollars (tout dépend de l'éloignement du lieu de production, si c'est un supermarché ou marché fermier, bio ou pas ...)
3. Bonne chance pour te lancer dans le marché aux fraises; là aussi, les Chinois commencent à tailler des croupières aux divers acteurs du marché de fraises mondial
4. Morale 4: Si ma tante en avait...
5. Microsoft ne perd plus son temps à recruter des déboucheurs de chiottes; l'externalisation des services est passée par là; MS sous-traite avec une compagnie extérieure qui envoie des employés payés au lance-pierre et fraìchement émigré du sud du Rio Grande
6. Oui, l'ordinateur est un outil devenu incontournable mais qui se révèle être souvent une pile de cochoncetés, source de perte de temps et de productivité.
J'espère que cela fera l'objet d'un prochain post.

L8R,


Chicago

jeudi, mai 11, 2006 10:27:00 PM  
Blogger Lancelot said...

@anonymous
Tu sais que c'est une blague française et qu'il faut prendre au premier degré.

Si les belges prenaient au sérieux ce que les français racontent sur eux alors cela fera très très longtemps qu'il y aura en Europe une 3è guerre mondiale.

jeudi, mai 11, 2006 11:31:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

Vérole de moine!
Et moi qui croyait que tout ce qui était sur internet était vrai!

Chicago

vendredi, mai 12, 2006 4:09:00 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home