vendredi, novembre 17, 2006

Ségolène Royal future présidente de la République ?

Une bonne nouvelle ce matin, en lisant les journaux, de savoir que Ségolène Royal, la candidate hors système, l'outsider, a été désignée comme la candidate des socialistes français à la présidentielle de 2007.

Avec un peu plus de 60% des suffrages, elle a remporté haut la main dès le premier tour le vote réservé aux 220'000 militants du parti.

Une femme à la présidence de la République française ? Plus rien n'est impossible maintenant que la machine de guerre de l'équipe ségolienne est en marche. Si cela devrait arriver, ce sera un événement des plus extraordinaires dans l'histoire de la Vè République.

Face à l'usure du pouvoir des politiciens en place, face à ses collègues socialistes gérontocrates-mysogines, tenant des discours dépassés, les idées ségoliennes enchantent la masse populaire, parmi lesquelles la "démocratie participative" (création de "jurys citoyens" chargés d'évaluer l'action des élus), les questions de société, l'écologie et l'"encadrement militaire" de certains jeunes délinquants dans le cadre de missions "humanitaires".

Reste à prouver que toutes ces idées novatrices seront le catalyseur permettant de sortir le climat politique et social français actuel de sa morosité et aussi d'enrayer l'esprit de corruption féodal ancré dans les esprits des hauts fonctionnaires français.

Mais les bonnes idées et l'esprit d'ouverture seront-ils suffisants pour faire le poids face au mastodonte Nicolas Sarkozy ? Les paris sont lancés.

Pour la petite histoire: si l'épouse d'un président est la première Dame de France, comment va-t-on appeler le mari d'une présidente ?

Libellés : , ,

7 Commentaires:

Blogger Christophe Berget said...

Faudra voir lors d'éventuels débats télévisés entre Nicolas Sarkozy (si c'est lui que les militants UMP désignent) et Ségolène Royal. Faudra voir si elle sera ou non déstabilisée ; ensuite faudra juger entre les deux programmes, enfin bref, c'est seulement là qu'on pourra se faire une opinion car pour l'instant, faut avouer qu'on n'a pas grand chose à se mettre sous la dent.

vendredi, novembre 17, 2006 5:20:00 PM  
Blogger Eve said...

Le premier Homme!? C'est un brin arrogant comme titre...

vendredi, novembre 17, 2006 5:54:00 PM  
Blogger Tangerine du Québec said...

Le premier gentilhomme? ...

samedi, novembre 18, 2006 3:37:00 AM  
Blogger brigetoun said...

le premier secrétaire du parti ?
bon je pense que tu as compris que je ne suis pas folle de joie. Et en temps que femme je trouve que se servir de son genre comme premier argument est un peu injurieux. Quant à la modernté et à la "douceur" féminine puis-je évoquer la grande Catherine, Elisabeth première, la madame Tatcher... bon il y en a d'autres de meilleur aloi, juste pour dire que le genre ne fait strictement rien à l'affaire, c'est la qualité de l'être humain et de sa politique qui compte. Excuses moi, ça va passser, enfin j'espère

samedi, novembre 18, 2006 7:56:00 AM  
Anonymous Anonyme said...

surnommons le Adam!!!
Elle a déjà battu des éléphants, pourquoi pas un mastodonte?

samedi, novembre 18, 2006 9:57:00 AM  
Anonymous Anonyme said...

Moi je l'appellerai tout simplement M. Hollande ;)

samedi, novembre 18, 2006 7:45:00 PM  
Anonymous Lancelot said...

A tous
Les journaux français commencent à parler d'un Premier Monsieur hypothétique. Bientôt dans le Larousse ?

mercredi, novembre 22, 2006 7:16:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home